La course de l’IDITAROD

Nicolas Vanier, grand connaisseur des régions de l’Arctique et célèbre musher, participait  en 2017 à la course de l’Iditarod. Il y fait ici l’éloge de la lenteur, une piste de réflexion intéressante sur les spécificités des régions de l’Arctique, sur leur marginalité, et sur leur place  dans la mondialisation.

Ces vidéos sont extraites du documentaires que Nicolas Vanier a tiré de sa participation à l’Iditarod 2017 : 1600 km de course avec des chiens de traineau, en solitaire à travers l’Alaska.  L’itinéraire est un hommage au célèbre relais couru par les mushers et leurs chiens de traineau, qui réussirent en 1925 à gagner la ville de Nome et à livrer une précieuse cargaison de sérum : la ville de Nome, située au-delà du cercle polaire, était alors totalement inaccessible à cause de l’hiver et de mauvaises conditions météorologiques, et en proie à une épidémie de dyphtérie.

On mesure aussi à travers le témoignage de Nicolas Vanier la complexité et l’ingéniosité de ce mode de déplacement historique et traditionnel des régions de l’Arctique.

En savoir plus sur la course de l’Iditarod et son histoire sur le site de Nicolas Vanier.

Nicolas Vanier Iditarod 2017